cisteur act

Publié le par am stram mam

cistes1.JPGVoilà un bon moment que j’ai envie de parler d’un hobby, une marotte, un petit plaisir des habitants du n° 17.
Quand je lance, les dimanches « pfffff »...« on va faire une ciste ?», c'est comme pour Danette, tout le monde se lève !
On a découvert et on pratique depuis plus de 3 ans maintenant, les cistes.

Petit topo pour celles et ceux qui connaissent pas, grands malheureux !...
C’est un jeu, un genre de chasse au trésor simple et super-sympa, que tout le monde peut pratiquer (seule condition : avoir un accès à internet )
Si tu cherches dans le dictionnaire, lecteur, tu vas prendre peur, car mon Hachette 2011 me donne comme définition :
Ciste (nf) : 1.Corbeille que l’on portait dans certaines fêtes solennelles.
                   2.Sépulture dans laquelle le mort était accroupi.
Ça a l’air glauque là vu comme ça, mais n’ayez crainte, il ne s’agit SURTOUT PAS de déterrer des morts accroupis !
Et pas des pierres précieuses ou lingots d’or non plus ! (au grand dam des enfants la première fois )
Alors je vous explique ?
Tout d’abord, pour accéder aux énigmes qui permettent de découvrir des cistes, il faut s’inscrire sur ce site (c’est simplissime et on reste anonyme), on choisit un pseudo et on a accès à toutes les énigmes des cistes cachées dans le monde entier !
Bon, nous pour l’instant on est restés au niveau de notre département mais on pense sérieusement à fouiner un de ces 4 chez nos ancêtres les Sarthois et même, lorsque nous étions allés à Rome en février 2011, on avait pensé en chercher une, mais ça rentrait pas dans le planning de la semaine ( !).
Le plus difficile en fait, c’est de résoudre l’énigme de départ.
Géographiquement, on a souvent comme première indication le canton (et encore, pas systématiquement). Puis un « titre » pour la ciste, qui peut aiguiller la recherche. Et un court texte = une énigme, qui correspond au lieu où l’on va pouvoir chercher la ciste. Quelquefois une photo indice.
Parfois, c’est simple. Quand les descriptions/explications de départ sont bien fournies en informations, on s’en sort.
Parfois c’est plus biscornu et on laisse tomber, on passe à une autre en attendant que ça fasse tilt, ou on attend d’être plus intelligent ( ?)
Une fois, pour le moment, nous avons trouvé le lieu de départ d’un circuit contenant plusieurs cistes, mais nous n’avons JAMAIS trouvé la première ! frustrant !
La ciste en elle-même est une petite boîte, contenant 1 mini-carnet (qui va permettre de consigner sa découverte) et des « trésors », des babioles (jouets Kinder, menus objets, jetons, piécettes, cartes etc…cf photo du début de l'article : ce sont nos trésors, dans la "boîte à ciste" du 17 )
On « marque » son passage en signant et en faisant un échange d’objets.
Au retour à la maison, sur le site on enregistre son échange. Tout est consigné, les dates, les "trouveurs", les objets etc...

Parfois il y a un "Bourdon" -associé à un défi- dans une ciste mais nous n'en avons pas trouvé pour le moment.

Je vous laisse découvrir dans les règles du site de quoi il s'agit.

Le côté chouette des cistes, c’est que, même tout près de chez soi, ça permet de découvrir sous un autre angle des sites,  monuments, édifices ou sentiers de promenade…
…et je vous assure qu’en Bretonnie, avec les chapelles, les mégalithes, les fontaines, etc…on est gâtés  !

(il me semble même que notre département est un des plus actifs de France )

ça satisfait tout le monde : la promenade, souvent rébarbative pour nous adultes, mais tellement salvatrice pour éviter les dimanches soirs surexcités, prend un tour culturel, ou du moins ludique !
J’ai cherché depuis combien de temps ça pouvait exister...apparemment 2004, mais je n’en suis pas sûre…si vous avez des infos ?
nous, on est conquis (si vous croisez les MAJUMALAU, c’est nous !) !
et vous, le serez-vous ?
geocache1.JPG
*dimanche dernier, on a testé le geocaching (« n’oublie pas am’stram’mam -m’avait dit mon beau-frère- tu n’as plus un téléphone portable, mais un smartphone –faut pas confondre »).

C’est le même but (boîtes avec petits trésors), mais la recherche se fait grâce aux coordonnées GPS et/ou une boussole. Que l'on a donc grâce à un smartphone (ou un GPS piéton). Et une application. Il y a une version d'essai qui nous a permis d'essayer. Rien qu’en partant de la maison à pied, on en a trouvé autour de 3 chapelles (évidemment !), sur un circuit de…quoi...5 kms ? génial !
Si vous connaissez je laisse la parole aux spécialistes, nous on est vraiment débutants en tout cas ça donne envie de télécharger l’appli, mais qui est quand même chéros !

Publié dans au 17 on vadrouille...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article