Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

un air d'Amérique

Publié le par am stram mam

il y a quelques mois, j'avais mis des arc-en-ciel dans notre maison, parce que dans nos vies, il y avait trop de gris.

Ces couleurs, je les avais trouvées chez Lilipinso, ainsi que des bandes rouges, toutes simples.

J'avais cette idée en tête, appliquée ce matin sur les murs de la chambre de notre mini-Ju, qui grandit...et voulait "des trucs américains".

un air d'Amérique

OK, à ma sauce.

Parce que au 17, c'est pas un loft New Yorkais, non ici c'est plutôt la campagne bretonne tu vois ?

alors on est parti pour une ambiance western, americana, etc...

à suivre ;-)

l'intruse

Publié le par am stram mam

Depuis plusieurs semaines, la vie a décidé de malmener un des habitants du 17.
Alors, pour conjurer les peurs, les incertitudes, les impatiences, les angoisses, j’ai semé des arc-en-ciel…

sur les murs du 17...

sur les murs du 17...

sur mes bras...

sur mes bras...

dans mon coeur...

dans mon coeur...

Pour me persuader qu’après la pluie, vient le beau temps.

deux minutes de soleil en plus...

Publié le par am stram mam

le soleil un peu timide sous nos cieux Bretons me donne envie de partager avec vous les bleus du ciel et de la Méditérrannée, le blanc de la neige, les levers de soleil flamboyants, le noir et le rouge des vignobles, le doré de nos joues au retour…(je regrette de n’avoir pas pris les fruitiers en fleurs, et toutes ces nuances de roses pastel…)
bref les couleurs de nos vacances dans le Sud, pour mettre un peu de baume au cœur !
Bonne journée <3

deux minutes de soleil en plus...

hello 2014 !

Publié le par am stram mam

Voilà, toujours aussi en avance, hein, la fille du 17 ^o^ !


Je souhaite une chouette année 2014 à toutes celles et ceux qui passeront par ici, qu’elle vous soit douce et pleine de belles surprises <3


Si je vous dis aussi que depuis que j’ai repris le travail, il y a plus de 2 mois, j’ai l’impression de survoler ma vie … ?
Pas dans le genre Mary Poppins, hein, mon genre c’est plutôt Lynette Scavo, toujours une tâche sur l’épaule (ou sur la manche, ou sur le jean, merci mini-Lu et tes mains pas toujours nettes :-D), l’impression d’être mariée au lave-linge, mais toujours avec le sourire !

Les derniers mois de 2013 ont été un peu éprouvants, il m’a fallu dire au-revoir à mon Pépé le jour de mon anniversaire...
...puis le retour au travail, le vrai (organisation)
…Noël, les réveillons, les repas, les visites...à préparer (or-ga-ni-sa-tion...?!)


…et cette fois-ci avant décembre pas de calendrier de l’Avent à vous présenter, mes velléités de bricolage ayant été stoppées net par ce p…de scrogneugneu de masking tape à la c.. qui n’a jamais voulu coller sur le mur mes jolies enveloppes (il faut dire qu’elles contenaient 3 chocolats cette année ;-), donc...un peu lourdes...), ça s’est terminé les enveloppes en vrac dans une corbeille ! et zou !


par contre voici les sapins du 17 de 2013

désolée pour la qualité des photos...je ne comprend pas...ça paraît tout merdique une fois téléchargé ici..?!

désolée pour la qualité des photos...je ne comprend pas...ça paraît tout merdique une fois téléchargé ici..?!

eh oui car cette année nous avons succombé au vrai sapin épicéa qui perd ses épines et sent bon la résine !

et le désormais traditionnel sapin qui habille la fenêtre de la cuisine (c'est un vrai bonheur rien que de chercher les idées pour la décorer, cette fenêtre, j'ai déjà plein d'idées pour l'an prochain ! oui euh bon si ça fait comme le calendrier de l'Avent...:-D)

allez, oserais-je dire que je serai plus présente ici en 2014 ? même pas ! advienne que pourra !

mais vous, surtout, prenez bien soin de vous en cette belle année qui débute...à bientôt

<3

edit du 12 janvier 2014 :

j'ai oublié de donner des détails sur le sapin de la fenêtre...oh , rien de nouveau, c'est une méthode vue pour la première fois chez Stéphanie bricole , appliquée ici déjà pour un sapin, récup, facile à coller au pistolet, bombé en argent, et hop !

si c'est pas le paradis, ça y ressemble

Publié le par am stram mam

pas de photo aujourd’hui, parfois le paradis c’est un paysage, le regard d’un enfant, un sentiment de plénitude, un souvenir qui vous submerge, bref…pas de photo du paradis ;-)

C’est le soir, un soir d’été, une belle soirée, on fête un couple, on trinque, à un bébé de 14 ans, on rit, à un cinquantenaire bien tassé, et on trinque encore.
on se connaît, on se reconnaît, on fait connaissance…les enfants, eux, on dirait qu’ils se connaissent depuis toujours,
pour les grands c’est parfois moins évident, mais les enfants, encore eux, et leur naturel désarmant, facilitent les choses…
Le vin est bon, la bière et le rosé sont frais.
On voudrait que la vie soit cet apéritif perpétuel, prélude délicieux en arômes et en bonne compagnie, promesse d’un repas simple et bon, ponctués de rires aux lèvres, qu’on ait 6 ou 84 ans.
La nuit arrive, elle est douce, encore chaude, on danse sur l’herbe, les pas s’emboîtent, on danse sur tout et surtout sur n’importe quoi, les décennies égrènent leurs tubes et les petits s’endorment, on peut boire un peu encore…
La nuit s’éternise, s’endormir est difficile, rire et parler encore semble plus important que tout mais le jour va se lever, allez, on en profitera demain.
Se lever est un peu laborieux, on en voudrait bien encore un peu, mais le matelas se dégonfle et puis les enfants ont faim, et le soleil nous attend déjà depuis un bon moment, lui aussi.
Les enfants, libres comme l'air, pêchent ou du moins essaient, font des bombes à eau avec les ballons, s’ébrouent avec le jet d’eau, les grands aident et montrent aux petits…

Des journées comme on les aime, avec le soleil comme invité d’honneur, la chaleur, celle des rires, des éclats de joie, des sourires francs ou timides, celle sur nos peaux et dans nos cœurs, cette chaleur qui se terre en nous pour pouvoir se dire, au milieu de l’hiver, c’était bien, hein, tu te souviens… ?

(J’avais écrit ce texte suite à un week-end cet été en famille, et le lire et le publier me fait du bien, car ces derniers temps, certaines journées ont été bien grises.)

jonction carrelage / parquet

Publié le par am stram mam

L’autre jour, en passant au salon (oui le 17 c’est presque un château maintenant *-*), je me suis dit ..."tiens si je le mettais sur mon blog...?"...
Non, je ne parle pas du programme télé, hein, parce qu’à vrai dire ça fait bien longtemps que je n’ai vu un film en entier (sauf au ciné quand j’arrive à m’échapper du 17)…non, on va parler bricolage pour changer ;-)

Et oui, parce qu’en rénovation, il faut bien réfléchir avant de se lancer et quand justement on a fait des recherches il y a quelques mois pour savoir comment bidouiller ça, eh bien…on n’a pas trouvé grand’chose pour nous aider :-/.
Alors, comme d’habitude, on a fait à notre idée et avec nos p’tits bras (là, en l’occurrence, les miens – trop fière :-D )
On a donc agrandit le 17 l’an passé, et il y avait donc un grand seuil faisant l’épaisseur d’un mur (classique : parpaing /isolation/placo) à faire.

On a ajouté du carrelage, reste de la construction.

Et pour la jonction carrelage/parquet, tout simplement : une baguette alu en T, fixée au sol, avant pose du carrelage. Qui affleure à la même hauteur que le carrelage et retient le joint.

en photos :

on voit l'épaisseur du mur, donc la largeur à combler en carrelageon voit l'épaisseur du mur, donc la largeur à combler en carrelage

on voit l'épaisseur du mur, donc la largeur à combler en carrelage

Aucun souci le jour où l’on a envie de changer le parquet, les deux pièces sont bien dissociées !

c'était le plus simple, car nous avions une partie "neuve".

Par contre, nous avons ouvert l’ancien bureau pour en faire le salon.
Au sol, il y avait déjà du parquet (flottant, stratifié) dans le salon.

Et du carrelage dans la pièce attenante.
La cloison tombée, il y avait donc un espace de 5/6 cm à « combler »…

entre parquet flottant déjà posé et carrelageentre parquet flottant déjà posé et carrelage

entre parquet flottant déjà posé et carrelage

On a fixé une baguette alu en « Z » c’est idéal, on peut la fixer au sol d’un côté et l’autre rebord « retient » le parquet flottant.
Puis une bande de galets (en fait c’est une frise sur filet mais j’ai mis les galets 1 à 1 pour remplir l’espace harmonieusement, car la frise était trop large pour notre emplacement à combler), joint carrelage et hop !

c'était peut-être le moins évident, car il fallait une solution qui nous permette de garder le parquet (il nous plaît encore et n'était pas à remplacer), et pareil, si un jour on veut le changer, on peut conserver cette baguette, il nous suffira de commencer de ce côté de la pièce et caler le parquet dessous.

Voilà, espérons que ça puisse aider quelques bricoleurs, en tout cas ces 2 solutions de jonction sont faciles à vivre, à entretenir, et sobres, c’est tout ce qu’on voulait !

une rentrée no stress

Publié le par am stram mam

Non pas que d'habitude ce soit ambiance "avant l'apocalypse", au 17, mais là, la rentrée 2013, on se demande même si on ne l'a pas rêvée...?

Une entrée au C.P les doigts dans le nez pour Petit Ju, sans doute bien préparé par le maître de l'an passé, et rassuré par la présence de sa grande soeur, pour qui a contrario c'est la dernière année de primaire (alors là, mega-cool...même pas le souci de savoir avec qui elle sera, puisqu'il n'y a qu'une classe ;-))...un premier entraînement de foot, mêmes horaires, presque les mêmes copains, et toujours plein d'entrain ! De menus articles pour compléter les listes, faciles à trouver dans les réserves de la maison ou au supermarché du coin, bref, rien de stressant...

Finalement ce qui la rend si douce cette rentrée c'est ce soleil, dont on s'enivre chaque jour, les escapades à la plage, comme ce matin, avec un ciel limpide, et une température vérifiée deux fois sur le tableau de bord, tu es sûre, 38, oui, en plein soleil, le 4 septembre...

Et se saoûler aussi des souvenirs de ces dernières semaines, partagées ou non, ces journées qui ont rempli nos coeurs à ras bord, qui ont bruni nos peaux, les bons moments sont là, si proches, si nombreux qu'on s'en fabrique encore un, allez, un petit, pour mieux affronter ce qu'on ne sait pas mais qui nous attend.

réduire le décolleté d'un maillot de bain

Publié le par am stram mam

Je retire ce que j’ai dit, cette année les maillots de bain ont vraiment bien servi, servent encore et seront même usés cette année de tant d'eau de mer de sable et de piscine en fin de saison…qui l’eût cru ?
Au fait, je n’ai pas été silencieuse pour cause de vacances (on ne part jamais en « saison », la faute au job de l’Homme), j’étais juste en vacances…d’enfants :-D

Enfin, seuls mes deux grands sont partis presque 3 semaines -une première au 17- avec une pause avec nous 3 jours entre-temps.

Seule notre mini-Lu était à la maison et nous nous sommes retrouvés parents d’enfant unique quelques temps…-un temps oublié !-

…mais quel repos ! mes oreilles disent merci aux papys-mamies :-D !

Je clos cette période de silence donc avec un petit bidouillage effectué au milieu de l’été, après, dirais-je, un achat...précipité…?!
la faute au temps magnifique, aux dernières-soldes-à-ne-pas-rater et au shopping avec enfants sans essayage…
…je me suis donc retrouvée avec un haut de maillot bien trop décolleté pour ma poitrine -tombante- de quasi quarantenaire avec plus de 6 ans d'allaitement au compteur -de mère respectable de 3 z’enfants et si je ne voulais plus me taper la honte avec des seins débordants à chaque ramassage de serviette/rateau/gourde/pelle/crème solaire dans le barda qu’on se trimballe à chaque sortie plage, il fallait trouver une solution. (D’autant que le maillot est d’un chouette dégradé vert/bleu, pile poil couleurs tendance été 2013…ou pas …enfin bref il est beau mon maillot enfin je me sens belle dedans, c’est le principal ;-) me direz-vous )
La solution ce fut ça :

remarquez la couleur de mon bureau, plus pâle que ma couleur de peau actuelle ;-)...non je n'allais pas tout de même vous mettre une photo en live de la plage ;-) avec des nichons dedans c'est pas le genre du 17 :-D

remarquez la couleur de mon bureau, plus pâle que ma couleur de peau actuelle ;-)...non je n'allais pas tout de même vous mettre une photo en live de la plage ;-) avec des nichons dedans c'est pas le genre du 17 :-D

J’ai simplement cousu un joli bouton pour « resserrer » le triangle un peu plus haut, (bouton choisi dans les tons du maillot) et éviter les débordements intempestifs :-D
Sympa non ?

et vous, vous auriez pensé à une autre solution ? n'hésitez pas à partager ici, ça m'intéresse bien, pour les maillots, ou robe ou t-shirt...trop décolletés.

Et profitez bien de ce soleil qui nous gâte, qui nous gâte <3 !

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

Publié le par am stram mam

Avant d’habiter au 17, on avait une (ou plutôt un bout de...) maison sans numéro, et encore avant a habité au 60, et au 60, on avait un poulailler.
Une très chouette expérience, d’autant que grande Ma à l’époque avait 2 ans, c’était un vrai bonheur d’aller nourrir les poules et ramasser les œufs, elle y allait avec un tel enthousiasme !
Autant vous dire qu’au 17, c’est pas pour tout de suite puisque le terrain n’est pas encore complètement clôturé (mais ça avance, dou-ce-ment), et d’autre part, les "poulaillers citadins" (on est en lotissement) ne sont pas autorisés partout. A voir donc.
Alors en attendant, on rêve…

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

vu sur Pinterest, les Américains voient grands, même pour leurs poules !

notez la jolie couleur canari adaptée ;-)

les poulaillers mobiles aussi sont très sympas, ça permet de nettoyer le jardin petit à petit (il paraît que c’est génial pour préparer un coin potager)
celui-ci est américain aussi ;-) et rutilant

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

il y a les super-design plus beaux que pratiques sans doute, sauf le dernier...?

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'cocottes poules poulettes cot'cot'codet'cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

il y a les vieilles guimbardes recyclées, aussi...

version française "au fond de la cour à côté des pneus"

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

ou la version british, bien plus chic :-D !

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

le poulailler HLM, si l’on veut adopter au moins 6 gallinacées

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

une marque au nom idéal -OMLET- ça s'invente pas !- fait les EGLU, design et en plastique…mais finalement peut-être plus durables que ceux que l’on bricole en bois ? ? ?

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

celui-ci me fait penser aux poules de Mr Trudy dans Chicken Run, une maisonnette une poulette :-) !

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

finalement au 17 on resterait très classique, comme ce dernier modèle, ou peut-être un peu en hauteur plus facile pour attraper les œufs et nettoyer facilement ?

(Zoomalia)

on rêve...et je rêve, surtout, que mon petit Ju puisse un jour se régaler d'oeufs, bios, frais, du fond du jardin du 17 ;-)

cocottes poules poulettes cot'cot'codet'

table panneau ! STOP !

Publié le par am stram mam

Hum…pas évident de bloguer l’été, quand…
…on a eu la bonne idée de prendre un congé parental et que c’est les vacances DES ENFANTS :-D
…le soleil nous fait honneur toute la journée (on dirait le Sud…Bretagne Sud ouais d’accord) :-)
…il y a tant de choses INDISPENSABLES à faire : plage, batailles d’eau (ressorties les BOMBES A EAU de l’an passé !), re-plage, confitures et desserts avec les fruits rouges du jardin, flâner, se promener en faisant des cistes, faire une sieste aux heures les plus chaudes, bouquiner…
bref on vit d’amour et d’eau fraîche en ce moment au 17, et vous ?
mais trêve de fainéantise, je m’en vais vous montrer un bricolage qui date (fin 2011…?) et que je n’avais même pas encore partagé !

la peur du gendarme sans doute ;-)...?
bé oui parce que la matière première c’est ça :

table panneau ! STOP !

...et normalement c’est interdit de ramasser ce genre d’objets.
Or je vais vous dire (Mr l'agent), ce panneau était resté des mois sur le sol, je le voyais à chaque fois que je faisais mon jogging dans le coin, il a même des stigmates d’un choc, à mon avis il s’est pris un ORNI (Objet Roulant Non Identifié) et il gisait là, sans un regard de la DDE.
Alors un soir, banco, j’ai dit à l’Homme..."...ça te dirait de faire un truc hors-la-loi avec moi, Clyde ?"
Il a dit "OK"
On est partis après la tombée du jour chercher l’objet du délit.
Et puis un jour (des mois après, je dirais…) l’Homme a fixé les roulettes et le petit meuble en métal que j’avais dégotés pour en faire une petite table.
Maintenant elle est dans le bureau, derrière moi, et sert beaucoup aux enfants à dessiner et ranger leurs crayons et feuilles dessous.

table panneau ! STOP !

C’est quand même plus sympa que de finir à la déchetterie non ? !
Croyez-moi, je l’ai sauvé, messieurs les gendarmes, ce panneau !
Bon, je file avant qu’on me passe les menottes :-D
Si l’on me cherche, dites juste que j’habite au 17...;-)

1 2 3 4 5 > >>